30/04/2014

LA SCENE DU CRIME DU SALON DU LIVRE A GENEVE

Capture d’écran 2014-04-30 à 22.37.37.pngContrairement à ce que l’on pourrait penser, je ne fréquente que bien très rarement les festivals célébrant le polar où l’on croise les groupies et spécialistes du genre réunis dans une espèce de communautarisme littéraire. S’auto-congratuler sur l’ampleur du phénomène sans pour autant en faire sa promotion pour qu’il fasse partie intégrante de la littérature du XXIème siècle ne peut que desservir la "cause". En effet, il faudra bien comprendre un jour que le polar n’est définitivement pas un genre à part mais qu’il s’inscrit en première ligne dans le paysage du roman contemporain.

Au salon du livre à Genève, on ne peut que saluer l’initiative de développer une scène du crime pour parler du polar afin de l’intégrer au cœur de ce festival littéraire. Une résolution salutaire pour autant qu’elle perdure et ne soit donc pas un événement occasionnel qui s’inscrirait dans le cadre de cette ferveur opportuniste que certains éditeurs semblent découvrir avec le polar qui servirait de moyen afin de relancer leur chiffre d’affaire morose dans un secteur en crise.

Aujourd’hui tout le petit monde de l’édition se lance dans le roman policier. C’est extrêmement intéressant pour autant que l’aspect commercial ne l’emporte pas sur la passion. Publier tout et n’importe quoi ne ferait que desservir le roman noir qui reste, aujourd’hui encore, un genre bien trop souvent déconsidéré.

Mais pour l’heure, retrouvons-nous durant 4 journées dans les allées du salon du livre et plus précisément sur la scène du crime pour découvrir le programme chargé et varié d’un genre qui n’a pas fini de faire parler de lui.

La scène du crime : découvrez le programme

SEGA 

Salon du livre et de la presse à Genève. Du 30 avril au 4 mai 2014

A lire en écoutant : France Culture de Arnaud-Fleurant Didier. Album : La Reproduction. 2009 SME (France) SAS

22:57 Publié dans 1. Actualité | Tags : salon livre genève 2014, polar, scène du crime | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Avant de faire monter les bières, quelques remarques à caractère général concernant le "genre "
un grand nombre d'allumés de la gauche politique , de celle qui déteste les flics, sont cependant fascinés par le "roman Policier* Izzo-Raynal auteurs de la scène alternative produisent des œuvres qui décrivent un univers qu'ils détestent.
Chandler comme quelques acolytes y vont de leurs descriptions "habitées" , par un univers fascinant parce que effrayant comme peut l'être celui de la rue .
Scène ultime du Roman de genre; policier entre autre.

Écrit par : briand | 01/05/2014

Les commentaires sont fermés.